top of page
Rechercher

L'empathie, un levier de communication…


A l'ère du digital et de l'intelligence artificielle, l'accès à l'information est accéléré et facilité. Le monde du travail change, les métiers et process évoluent… Il faut se rendre à l'évidence, être diplômé ou même excellent dans un domaine ne suffit plus, car ce que nous avons appris (parfois assez technique) évolue, et continuera d'évoluer dans les années à venir ! Sociétés comme collaborateurs doivent s'adapter… C'est parfois un besoin, voire même une nécessité pour nos organisations. C'est la loi de l'offre et de la demande, de la compétitivité dans un environnement totalement décloisonné à l'heure de la mondialisation… Alors l'entreprise, si ce n'est déjà fait, a tout intérêt à se (re)centrer et valoriser le "capital humain", car c'est une ressource stratégique, un élément différenciant, ou encore un enjeu de croissance et de développement… C'est alors que de plus en plus de recruteurs et d'entreprises recherchent chez un candidat ou un salarié des "soft skills" (qualités humaines / comportementales), en opposition aux habituelles "hard skills" (compétences techniques).


"L'empathie est le talent le plus précieux de l'être humain."

(Meryl Streep)


Qu'est-ce que l'empathie ? C'est la capacité de se mettre à la place d'une autre personne, pour ainsi percevoir ses pensées, émotions (tristesse, joie, peur, colère…), ou sentiments. C'est comprendre son état d'esprit, sans jugement. Ce n'est ni de la compassion (ressentir les mêmes choses), ni de la sympathie (avoir une affinité). L'empathie peut être développée dès le plus jeune âge… Au Danemark par exemple, les cours d'empathie sont obligatoires et dispensés à raison d'une heure par semaine. En France, quelques écoles suivent ce chemin, avec de très bons résultats… Plutôt tentant non ?


"L'empathie, c'est faire abstraction de soi afin de percevoir la réalité de l'autre."

(Marie-Soleil Cordeau)


Être empathique n'est pas forcément quelque chose d'innée… Bonne nouvelle, ça se cultive !


Il faut déjà avoir conscience de ses propres émotions, mais aussi laisser sa sensibilité s'exprimer… Communiquer, écouter et comprendre l'autre, porter attention, favoriser la cohésion, être mieux ensemble, être mieux soi-même aussi ! Cela suppose donc ne pas se laisser polluer par nos propres filtres de perception, nos valeurs, nos croyances, ou encore nos doutes. Chaque Être est singulier, chaque Humain va réagir différemment à une situation en fonction de son histoire, de ses expériences passées, et d'un ensemble de facteurs. Si nous restons centrés sur nous-mêmes, nous passons à coté des émotions de l'autre personne, et nous ne pouvons pas comprendre ce qu'elle ressent. Sa "réalité" est peut-être simplement différente de la nôtre ! Et pour accepter l'autre, il faut déjà s'accepter soi-même.


"Tout ce qui nous irrite chez les autres peut contribuer à mieux nous connaître."

(Carl Gustav Jung)


Être dans le non jugement, une valeur fondamentale de l'empathie… Parfois, nous ne comprenons pas toujours une personne. Nous pouvons aussi la juger, et bloquer toute communication… Et si notre interlocuteur nous renvoyait notre propre image ? Vous savez, cet effet miroir tant redouté… Inconsciemment, nous refusons probablement d'admettre certains de nos défauts, masqués corps et âme. Posons-nous ces questions : qu'est ce qui m'énerve chez autrui, et pourquoi je réagis ainsi ? Ne jugeons pas l'autre, acceptons simplement ses émotions, ses pensées, et profitons-en pour nous comprendre nous-mêmes. Quel intérêt de porter un jugement ? Aucun, hormis rassurer notre propre Ego… Nous n'en serons pas meilleurs ! Pire, nous nous isolerons progressivement…


"Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences."

(Françoise Dolto)


Être empathique, c'est écouter activement (pas seulement entendre) et ainsi porter réellement son attention sur l'autre personne. Être empathique, c'est observer (comportements, gestes, langage non verbal), mais aussi communiquer et échanger, sans préjugé !


Selon la règle des 3V d'Albert Mehrabian (reprise dans de nombreuses études, en PNL...), 7% de notre communication serait verbale (mots), 38% serait vocale (intonation et son de la voix), et 55% serait visuelle (gestes et/ou expressions du visage). Ainsi, 93% de la communication serait non verbale ! Mettons donc tous nos sens en éveil…


"Les émotions sont faites pour être partagées…"

(Marc Levy)


Alors, développons notre empathie… Dialoguons, dans le respect de nos différences ! Vivons réciproquement nos émotions ! Apprenons à les ressentir, essayons de les comprendre puis de les apprivoiser… pour un bonheur partagé


Empathiquement vôtre !

Emilie



Si vous avez envie de libérer vos blocages et croyances pour développer votre empathie


Si vous avez envie de vous accepter, de vous aimer, de développer votre confiance en vous


13 vues

Comments


bottom of page